top of page

Investir dans un site de vente en ligne | Eldorado ou calvaire ?

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023

Opter pour un site de vente en ligne : indispensable ou pas ?

Le commerce en ligne fait désormais partie du quotidien de nombreux Français. Voici un chiffre qui pourrait vous faire réfléchir en tant que dirigeant d’entreprise : 27 000. C’est le nombre de sites de vente en ligne qui voient le jour chaque année en 2022. Selon la FEVAD, en ce mois de novembre 2022, le taux de croissance du e-commerce est de +16.8 % uniquement pour la période de juillet à septembre 2022. Les secteurs du tourisme et des loisirs ont le vent en poupe avec +39 %. L’ère du Covid-19 semble derrière nous. Si certains d’entre vous pensaient que l’engouement pour les sites de vente en ligne était uniquement relié à la conjoncture économique et sociale, les chiffres attestent du contraire. Le chiffre d'affaires de la vente en ligne annonce une croissance de 13 % en 2021 par rapport à l’année précédente. Prendrez-vous le risque de passer à côté de cet Eldorado ?


Les différents types de sites de vente en ligne

Pas toujours simple de s’y retrouver parmi toutes les catégories existantes du e-commerce. Et pourtant, il est indispensable d’en maîtriser les nuances… Se lancer dans la vente online nécessite de connaître les différentes possibilités en fonction du produit ou du service que vous proposez. Penchons-nous ensemble quelques instants sur ces différentes plateformes de vente.


Les marketplaces


Même si vous n’êtes pas un adepte du commerce en ligne, vous ne pouvez pas connaître le leader du marché en matière de marketplace. Nous parlons évidemment d' Amazon. De la vente de contenus numériques en passant par le jardin, la cuisine jusqu’aux jouets, Amazon est leader sur ce marché. Pour les définir simplement, nous dirons que ce sont des sites web qui vendent des produits et ou des services au travers de différents intermédiaires : les marchands. Amazon est un marketplace dit généraliste, mais il en existe de plus spécialisé tel que : Berceau magique. Un site incontournable lorsque vous souhaitez faire un cadeau à un nouveau-né. Il regroupe tous les marchands qui vendent dans ce secteur.


Le FEVAD nous donne des chiffres à faire pâlir n’importe quel dirigeant d’entreprise. En l’espace de 3 années consécutives, les indices de vente pour les marketplaces ont augmenté de 23 % entre fin 2019 et fin 2022.


Les sites de vente privée

Showroomprivé, Bazarchic ou Veepee font partie des incontournables des modeuses. Leur technique de vente est similaire, ils vous proposent un produit à un prix compétitif, valable sur une courte durée. Vous pouvez effectuer vos achats via une plateforme web qui regroupe les propositions de différents marchands. Tout comme les market places, certains sites sont plutôt généralistes tels que Veepee. D’autres font le choix de se spécialiser comme Electro Privé par exemple.


Le site e-commerce


Le site B2B par excellence. Un vendeur propose à la vente des produits et services sur une boutique online. Nous pouvons citer les marques de vêtements telles que Okaidi qui vend exclusivement sa marque. Ce procédé est également valable pour votre ostéopathe, votre entreprise de BTP ou une entreprise qui vend des apéritifs provençaux bio telle que La mamette que nous avons accompagné dans le marché très prisé de la vente en ligne.


Mise au point


Vous l’aurez compris, avant de vous orienter vers le commerce en ligne, plusieurs critères sont à prendre en compte. Pour augmenter votre chiffre d’affaires, développer un site de vente en ligne pour vous, c’est :

  • un canal différent de celui que vous priorisez actuellement ?

  • un potentiel risque de cannibalisation marketing au détriment d’un autre canal ?

  • un complément de votre ou vos canaux de vente actuels ?

  • une opportunité à saisir au vu de l’essor actuel de la vente en ligne ?


Que vous ayez coché toutes les cases ou une seule, nous vous aidons à y voir plus clair dans votre stratégie de développement commercial. BMO est une agence de digital marketing basée sur Aix-en-Provence depuis 20??. Nous avons accompagné des start-ups, des petites, moyennes et grandes entreprises à s’orienter vers la vente en ligne. Ils en parlent d’ailleurs mieux que nous, n’hésitez pas à consulter leurs témoignages.


Définir sa cible de vente avant de prospecter

Nous ne le répéterons jamais assez, se lancer dans le e-commerce, ça ne s’improvise pas. Vos contraintes de stocks et vos objectifs de vente vous aideront pour cibler les personnas. Pour séduire ces derniers, il faut connaître leurs habitudes d’achat et leurs désirs. C’est ici que l’empathie cognitive entre en jeu. Pour vous aider à les discerner, BMO conseil vous dresse ici un tableau des différents prospects adeptes des sites de vente en ligne :


Les discounters

Ils représentent pas moins de 48 % des acheteurs sur les plateformes de vente. Leur période préférée ? Le Black friday évidemment. Les mois de novembre et décembre sont cruciaux pour développer votre chiffre d’affaires.


Les accrocs aux marques de luxe

Les vêtements, bijoux et produits de beauté ont un coût. Alors pour les 16 % des acheteurs du web qui ne se voient pas acheter autre chose que leur marque préférée, ils vont être à l'affût des ventes privées de leur marque de cœur. Ces acheteurs n’ont pas de période d’achat prédéfinie.


Les chamallows


Ce sont ces prospects qui fonctionnent au coup de cœur. Au premier regard, ils savent qu’ils ne pourront résister. En général, ces acheteurs privilégient la période de Noël pour faire plaisir à leurs proches. Une présentation “sentimentale” de vos produits est de rigueur pour provoquer leur achat impulsif !


Les acheteurs mobiles


Friands des publicités et des ventes en ligne, ils représentent 8 % des consommateurs du e-commerce. Les chiffres révèlent qu’en moyenne, ils finalisent leur vente environ 13 heures après avoir vu la vente convoitée.

Construire une stratégie de développement commercial solide

Les chiffres parlent pour nous

Avec ou sans site e-commerce, la vente en ligne est un canal à exploiter au vu de sa rentabilité. Mieux vaut quelques chiffres plutôt qu’un long discours. Nous sommes en 2022, nous pouvons effectuer un rapide comparatif entre 2017 et 2021, criant de vérité :

  • En 2017, la vente en ligne, c’est 81, 7 milliards d’euros de la part des acheteurs en ligne, et ce, uniquement en France.

  • En 2021, les statistiques annoncent un chiffre d’affaires de 718 milliards d’euros pour les sites de vente en ligne.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Et au vu de l’engouement autour du web et les métiers qui s’y rattachent, la tendance n’est pas prête de s’inverser.


Prenez le temps de la réflexion avec des pros du digital marketing


Si vous effectuez une véritable veille concurrentielle dans votre secteur de marché, vous ferez un constat récurrent. Lequel ? La réussite de vos concurrents n’est pas forcément due à un produit ou à un service de meilleure qualité. Il résulte d’une meilleure communication auprès des prospects. Et pour cela, ils multiplient les canaux de communication. Parier sur un seul d’entre eux est risqué. Le SEO, le SEA, l’affiliation, les sites de vente en ligne ont tous leurs propres intérêts. C’est l’investissement que vous mettrez dans chacun d’eux en fonction de votre stratégie de développement commercial qui fera la différence. L’équipe de BMO conseil est là pour vous guider, saisissez cette opportunité pour ne pas être dépassé.

1 vue0 commentaire

Kommentare


bottom of page